… De tout plaquer pour un tour du monde

Plus le temps avance, plus je me dis qu’on ne voit pas les années filer. Et je me revois encore à 15 ans à me dire que je voyagerai sans cesse quand « je serai adulte et indépendante »… Nous y sommes, je suis adulte et indépendante depuis un bout de temps déjà et je n’ai en réalité pas tant voyagé que cela. Bon, notons tout de même que j’ai quitté l’Italie, et que c’est un vrai voyage en soi. La France et l’Italie sont effectivement deux pays voisins, mais quitter son confort habituel m’a encore plus donné le goût du voyage.

• • •

… De trouver le bon coiffeur

Voilà un sujet qui risque de faire débat, surtout chez les femmes, je vous l’accorde. Il me semble tout de même important d’en parler, après une expérience malheureuse qui m’est arrivée pas plus tard que la semaine dernière. Reprenons depuis le début. Vous savez que je suis toujours en quête de bons plans et que j’adore ensuite les partager ici avec vous. Quand il s’agit de cheveux, je suis un peu plus prudente, car jusqu’ici, je ne peux pas dire que les mains de tous les coiffeurs n’aient fait que des miracles avec ma crinière. Pour autant, il y a quelques années de cela, j’ai succombé à un deal Groupon qui m’offrait un tie and dye ainsi qu’une coupe pour un peu moins de 60€ il me semble.

• • •

… De recevoir son petit cadeau du mois

Bon promis, j’arrête de vous parler du temps qu’il fait, même si on peut dire que niveau surprise, avec la météo, on est servi. Bref, ce dont j’avais envie de parler avec vous aujourd’hui, c’est d’une tendance, qui normalement n’aurait pas dû m’intéresser plus que ça, mais qui m’a finalement séduite. À quelques mois des vacances d’été, je me sens toujours un peu dans le creux de la vague, j’ai le teint fatigué, des valises sous les yeux, et je suis donc naturellement moins coquette. Si j’aime prendre soin de moi, je ne me maquille jamais vraiment beaucoup, même si actuellement, ça devient presque nécessaire. Bon tout ça pour vous dire que je me suis quand même laissée embarquer par la mode des box beautés. Vous savez ces petites boites qui contiennent du maquillage, des accessoires, et produits beauté en tout genre. Je dois vous avouer qu’avant d’en commander une, je n’en voyais franchement pas l’utilité.

• • •

… L’été avec impatience

Alors oui, j’aime la France, qui est vite devenue autant mon pays que l’Italie. Sa capitale aura mis moins de temps à me séduire que j’en ai mis pour succomber à mon néanmoins très charmant Francesco. Parigi, rien que de le dire, c’est joli…
Mais, car il y a un mais, s’il y a bien une chose qui manque à cette ville, c’est le soleil. A l’heure où je vous parle, un très timide rayon de soleil est coincé entre deux immeubles, et j’ai bien l’impression qu’il me nargue. Certes, l’hiver n’a pas été rude, mais la vie est tellement plus légère une lumière qui vous rendrait presque aveugle … Enfin, n’exagérons rien, aucun risque pour les yeux des Parisiens, à croire qu’ils ont toujours une paire de lunettes de soleil sur eux « au cas où » !

• • •

… Le bon moment pour choisir un programme minceur

En début d’année ou à la rentrée scolaire, les gens ont l’habitude de faire des bilans, élaborer des projets ou vouloir respecter tout un tas de résolutions. Mais d’où vient cette coutume, particulièrement celle d’établir des résolutions au nouvel an ? En me renseignant un peu, sur cette grande encyclopédie du web qu’on ne nomme plus, il paraitrait que ce soit un fait purement occidental et que plus des deux tiers des résolutions ne sont pas tenues ! Cela ne m’étonne guère… A quoi s’attendent les gens avec trois quatre coupes de champagnes dans le nez, lorsqu’ils décident de courir le marathon dans l’année alors qu’ils ne pratiquent pas de sport ou qu’ils ambitionnent de faire le tour du monde, sans un sous sur leur compte en banque. En définitive, il est facile de faire des projets intenables sous couvert du passage à une nouvelle année.

• • •

… En trépignant, de pouvoir offrir des cadeaux d’anniversaire

Le mois d’août (et celui de juillet d’ailleurs) est un mois très compliqué pour ceux qui ont leur anniversaire à cet intervalle. Nul besoin de vous faire un schéma pour comprendre pourquoi : les vacances d’été faisant, il reste bien peu de monde dans la région parisienne, pour organiser une grande « fête » digne de ce nom. Moi j’ai de la chance : je suis née en novembre. Ils sont peu nombreux à partir en vacances à ce moment-là de l’année. On a davantage envie de s’enterrer dans sa maison, avec un chocolat chaud au lit, devant une comédie romantique que d’organiser des vacances en famille. Surtout qu’à cette époque, les fêtes de fin d’année sont déjà dans tous les esprits. Chacun sera bientôt sustenté de sa « dose familiale annuelle », trente jours plus tard…

• • •

… Avec impatience les petits déjeuners du dimanche !

Vous vous souvenez de Room Saveurs, ce délicieux traiteur parisien dont je vous ai déjà parlé il y a quelques temps ? Vous savez, celui auquel mon amie Juliette a eu recours pour sa pendaison de crémaillère ? J’avais tellement adoré tout ce qu’on avait mangé que je suis devenue une véritable addicte de cette enseigne. Moi qui avais toujours été pour le home-made et qui critiquait assez les personnes qui n’ont pas le courage de faire la cuisine et qui préfèrent se faire livrer des plats tout faits, j’ai découvert à quel point il est agréable de n’avoir qu’à se mettre les pieds sous la table et à attendre en pyjama le merveilleux ding dong de la sonnette qui nous annonce que ça y est, Madame est servie ! En fait c’est un peu comme être au restaurant  sauf qu’on est tranquillement à la maison, habillé comme on veut, et qu’on n’a pas besoin de se limiter à un verre de vin en prévision de la voiture qu’il faudra prendre pour rentrer à la maison.

• • •