… Renouer avec les bonnes vieilles habitudes !

coffee-cup-mug-apple-large

S’il y a bien une chose que j’aime dans ma vie, c’est qu’elle est pleine de surprises, d’actions, d’imprévus… Une chose est sûre : je ne m’ennuie jamais. Entre mon métier de juriste qui est plus que prenant, la maison à faire tourner, mes sorties entre filles à la gym ou au cinéma avec mes sœurs et mes amies, je suis toujours en train de courir à droite à gauche et j’adore ça.

Mais n’allez pas croire que cela ne présente que des avantages, oh que non ! Certes je n’ai pas le temps de m’ennuyer mais pas que. Il y a tellement de choses sur lesquelles j’ai dû faire une croix, faute de temps (ou d’énergie) ! Un de mes passe-temps auquel je m’adonne beaucoup moins fréquemment et qui a pourtant toujours été une véritable source de détente est la lecture. Et pourtant… Je me revois petite, lire en cachette sous les draps avec ma lampe de poche jusqu’à tard dans la nuit alors que mes parents m’avaient ordonné de dormir. Je me revois à 18 ans, amoureuse d’un des héros d’un livre que je venais de dévorer sans pouvoir m’arrêter. Je me souviens de ce club lecture au lycée, que je fréquentais avec passion et assiduité chaque mercredi après les cours. Quel bonheur de pouvoir échanger, discuter, partager avec d’autres férus de bouquins, qui comme moi se nourrissaient de ce qu’ils lisaient, insatiables de mots et de récits…

Bref, vous l’aurez compris, la lecture a toujours été quelque chose d’important dans ma vie et pourtant je n’ai plus souvent le temps de m’y adonner. Du moins c’était le cas avant que je ne découvre avec émerveillement (Addirittura !) que juste derrière mon travail, se trouve une gigantesque Fnac. J’ai toujours adoré ce magasin. Tout m’y plait : la sympathie des vendeurs, le choix plus que vaste, la manière dont sont classés les produits. Je m’y suis toujours sentie très bien et ai toujours aimé arpenter les galeries de livres à la recherche d’un titre inconnu qui m’interpelle. J’en ai dévoré des romans que je choisissais instinctivement, attirée par une image de couverture, par un titre éloquent, par un résumé prometteur… Certains ont été décevants bien-sûr, ça fait partie du jeu, mais d’autres ont également été d’excellentes surprises, pour ne pas dire des révélations. Parmi eux, je voudrais citer un auteur italien (Per forza !) que j’ai découvert un peu par hasard et que je ne peux que vous conseiller : Alessandro Baricco. Le grand, l’unique. J’avais déjà entendu parler de lui mais ce n’est que la semaine dernière que j’ai lu pour la première fois, un de ses romans : Soie. Je ne vous dirais rien de plus que : lisez-le !

Enfin, pour revenir à la Fnac, j’ai découvert comment renouer avec ma passion sans pour autant altérer mon emploi du temps plus que chargé. Pendant ma pause repas, au lieu de manger au bureau comme j’avais l’habitude de faire, je vais désormais au café du centre commercial, je choisis un livre comme je le faisais dans le passé et je déjeune en bouquinant. Comme quoi, chassez le naturel, il revient au galop !